Vues du globe martien : Viking

Les vues suivantes offrent une vision similaire à celle que l'on aurait d'un vaisseau spatial en orbite autour de Mars, à une altitude moyenne de 2000 kilomètres. Elles ne représentent pas un hémisphère complet. Les fichiers originaux (le répertoire et le nom sont indiqués pour chaque image) proviennent du cd-rom n°14 (répertoire special) de l'USGS Color Mars Digital Image Mosaic.


Valles Marineris

Cette vue, composée de 102 images, montre le canyon de Valles Marineris, gigantesque balafre qui court sur l'équateur martien. Long de 4500 km et d'une profondeur pouvant atteindre 6 km, il s'étend de Noctis Labyrinthus à l'ouest jusqu'aux terrains chaotiques à l'est.

Plusieurs chenaux d'inondation débutent dans la zone chaotique et la région centrale pour aller mourir plus haut au Nord, en particulier dans Acidalia Planitia.

A l'ouest, on peut apercevoir les trois principaux volcans (25 km de haut chacun) du dôme de Tharsis (de bas en haut, Arsia, Pavonis et Ascraeus Mons). Au sud de Valles Marineris, des terrains très vieux sont couverts par d'innombrables cratères d'impact.

Valles Marineris

Valles Marineris (334sp/mf07s078.gif).


Bassin de Schiaparelli

Cette mosaïque de 100 images est centrée sur le cratère d'impact de Schiaparelli (450 km de diamètre). A gauche du cratère Schiaparelli, on trouve la région sombre de Terra Meridiani et à droite, une zone également sombre, Terra Sabaeus. La large région circulaire de couleur jaune claire en haut à droite est connue sous le nom d'Arabia Terra. La frontière entre les hauts plateaux cratérisés de l'hémisphère sud et les basses plaines de l'hémisphère Nord passe juste au nord d'Arabia Terra, à 40°N de latitude.

Les stries noires entourées d'une zone brillante, qui émanent de nombreux cratères dans la région d'Oxis Palus, sont dues à l'érosion ou à un dépôt éolien. La zone sombre à l'extrême droite n'est rien d'autre que la fameuse région de Syrtis Major, une plaine présentant peu de reliefs et formée probablement de coulées de lave basaltique. Les régions brillantes au Sud, et en particulier le bassin d'Hellas (en bas à droite), sont couvertes par du givre de dioxyde de carbone.

Schiaparelli

Schiaparelli (378sp/mf04s341.gif).


Syrtis Major

Cette vue composée de 100 images montre la vaste étendue sombre de Syrtis Major, un vaste bouclier basaltique. C'est l'une des régions les plus connues de Mars, et elle apparaît même dans les télescopes terrestres.

On reconnaît le large cratère d'impact Huygens, situé juste sous le centre de l'image, et le cratère Cassini dans la zone claire d'Arabia Terra, en haut à gauche.

Les régions à l'ouest et au sud de Syrtis major sont fortement cratérisées et relativement vieilles. La zone sombre que l'on aperçoit près de l'horizon ouest porte le nom de Sinus Sabaeus.

Syrtis Major

Syrtis Major (347sp/mf01s306.gif).


Cerberus

Une frontière géologique majeure traverse cette superbe vue de la région de Cerberus (la tache sombre allongé à gauche du centre de l'image). Le tiers inférieur de l'image montre les hauts plateaux de l'hémisphère Sud, alors que les basses plaines faiblement cratérisées de l'hémisphère Nord se partagent le reste de l'image.

Des dépôts légèrement durcis sont visibles juste au nord de la frontière entre hauts plateaux et basses plaines. Certains chercheurs pensent qu'il s'agit d'ignimbrites (dépôts laissés par des volcans de type explosif) ou d'anciens dépôts polaires.

En haut à gauche, on aperçoit la province volcanique d'Elysium avec ses trois principaux volcans, de bas en haut Albor Tholus, Elysium Mons et Hecates Tholus. Juste en dessous du centre on aperçoit le petit cratère Tettit, avec son étrange queue sombre qui s'étend au sud-ouest. Dans le coin supérieur droit, on trouve la plaine d'Amazonis et le volcan Olympus Mons, recouvert par un capuchon nuageux blanc que l'on devine ici.

Cerberus

Cerberus (323sp/mf12n190.gif).

 

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 11 septembre 1999. Des commentaires, corrections ou remarques ? N'hésitez pas, écrivez moi! précédent index