Dhofar 019 (Crédit photo : Bruno Fectay & Carine Bidaut)

Dhofar 019
1668/1674

chute observée trouvaille

Date :
Lieu :
Poids :
Age :
Type :

24 janvier 2000
Dhofar (Oman)
1056 g
575 millions d'années
Shergottite
(appauvrie, permafique, à olivine)

Dhofar 019 a été trouvée dans le désert du sultanat d'Oman en janvier 2000. D'un poids de 1 kilogramme, le bloc rocheux brun gris ne présente pas de croûte de fusion.

D'un point de vue pétrographique, Dhofar 019 est une dolérite, et elle a donc été classée parmi les shergottites basaltiques. La météorite est formée de pyroxènes (64 %, pigeonite et augite), de feldspaths plagioclases choqués en maskelynite (25 %) et d'olivine (9 %). Sa teneur relativement élevée en olivine en fait un intermédiaire entre les shergottites basaltiques et les shergottites lherzolitiques, tout comme les roches des séries Dar al Gani (DaG) et Sayh al Uhaymir (SaU). Une foule de minéraux mineurs sont également présents : feldspaths potassiques, oxydes (chromite, ilménite, titanomagnétite, magnétite), sulfures (pyrrhotite), phosphates (whitlockite, chlorapatite, merrillite) et silice.

On trouve également des minéraux secondaires, qui résultent d'une altération de la roche : des carbonates (calcite), des sulfates (gypse, célestine), des argiles (smectite) et des hydroxydes de fer. Point intéressant, la roche exhibe des taches orangées stratifiées (des orangettes) composés de smectites, de calcite et de gypse similaires à celles qui ponctuent la fameuse météorite ALH84001. L'origine des orangettes n'est cependant pas connue, et il est possible qu'elles se soient formées sur Terre, et non sur Mars. La calcite, dont les veines zèbrent la roche, provient clairement d'une altération terrestre désertique.

La météorite porte de nombreuses traces de l'impact qui l'a éjecté de la surface martienne : certains cristaux sont fracturés ou déformés, les plagioclases ont été transformés en maskelynite, et on trouve également quelques rares gouttelettes de verres fondus. La pression subie au moment de l'impact a été estimée à 30-35 GPa.

Dhofar 019 est âgée de 575 millions d'années. L'âge d'exposition a également été déterminé : après son éjection de la surface martienne, la météorite a erré pendant environ 20 millions d'années dans l'espace interplanétaire avant de percuter notre planète. C'est l'âge d'exposition le plus important de toutes les météorites martiennes. En moyenne, celui-ci varie de 0,6 à 5 millions d'années.

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 20 mai 2002.