Le scénario complet de la mission franco-américaine de retour d'échantillons du programme Mars Surveyor (orbiteur PREMIER)

L'orbiteur PREMIER de la mission franco-américaine aurait décollé depuis le centre spatial de Kourou en Guyane sous la coiffe d'une fusée Ariane 5 (A). Une fois arrivé à proximité de Mars, il aurait largué les quatre modules Netlander (B), avant de se séparer de l'étage de croisière (C) puis de se placer en orbite par la technique inédite d'aérocapture (D). Une fois la manœuvre d'insertion orbitale terminée, le bouclier thermique était éjecté (E), les panneaux solaires étaient déployés et des manœuvres propulsives engagées pour ajuster l'orbite de capture initiale (F). L'objectif principal de l'orbiteur était de récupérer le container renfermant les échantillons collectés à la surface de Mars par un rover, et amené depuis la surface en orbite basse par un véhicule de remonté (le MAV). Traqué puis capturé en orbite grâce notamment à des dispositifs optiques (G), le container est transféré dans une capsule de retour (EEV). Sa précieuse cargaison sécurisée, l'orbiteur PREMIER allume son moteur principal (H), s'arrache au puits de gravité martien et repart vers son point d'origine, la Terre. Lorsqu'il parvient à destination après un long voyage, l'orbiteur devait enfin larguer la capsule EEV vers la Terre (I), avant d'aller à jamais se perdre (J) dans l'espace interplanétaire (Crédit photo : © CNES/David Ducros).

Labrot © 1997-2022. Dernière mise à jour :  19 août 2016. index