Nomenclature martienne MySQL PHP

Historique
Historique

Catena
Catena

Cavus
Cavus

Chaos
Chaos

Chasma
Chasma

Colles
Collis

Crater
Crater

Dorsum
Dorsum

Fluctus
Fluctus

Fossa
Fossa

Labes
Labes

Labyrinthus
Labyrinthus

Lingula
Lingula

Mensa
Mensa

Mons
Mons

Palus
Palus

Patera
Patera

Planitia
Planitia

Planum
Planum

Rupes
Rupes

Scopulus
Scopulus

Serpens
Serpens

Sulcus
Sulcus

Terra
Terra

Tholus
Tholus

Undae
Unda
Vallis
Vallis
Vastitas
Vastitas

Albedo (à venir)
Sites d'atterrissage
Sites d'atterrissage

Nomenclature de Phobos Crater
Crater
Nomenclature de Phobos Dorsum
Dorsum
Nomenclature de Phobos Planitia
Planitia
Nomenclature de Phobos Regio
Regio
 

Nomenclature de Deimos Crater
Crater

 
     

Description et fonctionnalités de la base de données

Cette page donne accès à une base de données des formations martiennes que l'on retrouve sur les cartes topographiques et les atlas de Mars. A l'heure actuelle, la base de données référence quelque 1720 formations pour Mars (sans les 13 sites d'atterrissage), 20 formations pour Phobos et deux formations pour Deimos, soit un total de 1755 reliefs.

Chaque type de formation (27 au total) fait l'objet d'une page à part, qui liste toutes les formations appartenant à ce type. Pour chaque formation, on trouve un certain nombre de renseignements, comme le nom et son origine, la latitude, la longitude et le diamètre. Mais l'un des aspects les plus puissants de cette base de données consiste à pouvoir afficher, pour chaque formation, une photographie grâce à l'utilisation du Planetary Data System (PDS) de la NASA (sauf pour les satellites Phobos et Deimos). A moins que la photographie ne soit pas disponible (la formation se trouve peut être dans une zone non couverte par le PDS) ou que le Planetary Data System ne fonctionne pas  (il est effectivement quelquefois assez capricieux !), vous êtes certain d'obtenir une image de la formation que vous avez choisie. Une fois l'image obtenue, vous pouvez toujours utiliser les contrôles pour modifier manuellement les paramètres d'affichage. Notez que le système choisi aussi la projection la plus appropriée pour éviter au maximum les effets de distorsion. Pour une latitude inférieure à 30°, la projection est cylindrique. Pour une latitude supérieure à 30°, elle devient sinusoïdale.

Parmi les nouveautés, un lien vers Google Map pour Mars et surtout vers Google Earth (version martienne) est désormais proposé. Pour ce dernier, il est nécessaire d'avoir téléchargé le logiciel gratuit Google Earth, si possible dans sa version la plus récente (7.1.2). En cliquant sur le lien "Google Mars" dans la colonne "Cartographie Mars", un fichier au format Google Earth (kml) est automatiquement généré. En cliquant sur ce fichier, l'application Google Earth s'ouvre, vous demande de confirmer que vous voulez basculer sur le globe martien (à la place du globe terrestre), et le relief choisi s'affiche. L'expérience de cartographie offerte par la société Google avec son application phare est certes encore perfectible, mais Google Earth permet déjà d'explorer la surface martienne dans de relativement bonnes conditions !

La base de données dispose d'une fonction autozoom qui permet d'obtenir une image toujours parfaitement cadrée d'un relief, quelle que soit son envergure, pour l'imagerie PDS et Google Earth. Pour une formation très large (un volcan de plusieurs centaines de kilomètres de diamètre), une image à basse résolution est automatiquement sélectionnée pour offrir une bonne vision d'ensemble. Inversement, pour une formation plus modeste (quelques dizaines de kilomètres de diamètre), une image à plus haute résolution devient nécessaire pour apercevoir le relief. Le niveau de zoom apparaît dans la colonne "Cartographie Mars".

La base de données utilise désormais pour certaines formations la version 2.0 du modèle MDIM (Mars Mosaicked Digital Image Model) du bureau de recherches géologiques des Etats-Unis (USGS). Ce modèle offre une précision accrue pour l'emplacement géographique des différentes formations (coordonnées, diamètre), ainsi que des images de meilleure qualité avec le Planetary Data System (PDS). A titre de comparaison, voici comment apparaît le volcan Ceraunius Tholus avec le modèle original (MDIM 1.0) et le modèle amélioré (MDIM 2.0). La longitude est exprimée dans le système planétocentrique (elle augmente de 0° à 360° en allant vers l'est). Cette notation sera de plus en plus utilisée dans les années à venir.

Au final, cette base de données constitue un outil plutôt puissant pour explorer les richesses de la planète Mars ! En prime, vous pourrez consulter un dossier sur l'historique de la toponymie martienne.

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 24 avril 2016. Des commentaires, corrections ou remarques ? N'hésitez pas, écrivez moi! index