Failles et déformations
de la croûte

Mars Global Surveyor


Les failles de Gigas Sulci

L'image ci-contre, obtenue par la caméra de Mars Global Surveyor, montre une belle brochette de phénomènes géologiques dans la partie occidentale du dôme de Tharsis. La région volcanique visible sur l'image est située approximativement à 750 km au nord-ouest du volcan Pavonis Mons et à 350 km au sud-est du volcan géant Olympus Mons

Dans la partie supérieure de l'image, on aperçoit un terrain à l'aspect rugueux, constitué d'une succession de bosses et de creux, de collines et de dépressions. Ces caractéristiques définissent sur Mars un type bien particulier de formation, qui porte le nom latin de Sulcus (pluriel Sulci). Nous sommes effectivement ici à la frontière est de Gigas Sulci. Quelques-unes des collines de Gigas Sulci possèdent des pentes abruptes et constituent des reliefs non négligeables, mais certaines vallées ainsi que certaines pentes semblent adoucies, peut être à cause de la présence d'un manteau de poussière assez épais. Il est possible de distinguer dans certains fonds de vallées des séries de petites lignes parallèles, disposées comme les barreaux d'une échelle. Ce sont probablement des crêtes de dunes de sable. 

Le terrain accidenté de Gigas Sulci laisse place à une étendue volcanique presque parfaitement plate, entaillé profondément à deux endroits par des superbes failles. Les deux failles se sont formées alors que les laves s'étaient déjà refroidies et durcies, et elles sont donc plus jeunes que la coulée volcanique qui a nivelé le terrain.

La faille du haut est particulièrement spectaculaire, et l'on pourrait facilement croire qu'elle est le résultat d'un coup de couteau gigantesque qui aurait entamé le terrain martien, laissant derrière lui une balafre indélébile. Les parois de cette faille (surtout dans sa partie élargie, à gauche de l'image) laissent voir des lignes qui ne sont rien d'autres que les marques laissées par des glissements de terrains. Des rochers de la taille de petites maisons se sont détachés des parois. Après avoir dévalé les pentes raides, ils ont terminé leur course sur le fond plat de la faille (ces rochers apparaissent sous la forme de points noirs dans la vignette supérieure). Des dunes de sable sont également visibles (sous la forme de lignes parallèles) dans la partie effilée à droite. Les parois de la faille inférieure se sont écroulées vers l'intérieur en comblant partiellement la dépression. Par endroit, le mur effondré a formé des terrasses, et la pente a alors un aspect en marches d'escalier (l'une de ces terrasses est bien visible dans la vignette du bas).

L'image de Global Surveyor couvre 3 km en largeur et sa résolution avoisine les 3,7 mètres par pixel (pour des raisons évidentes de taille, l'image n'est pas montrée ici dans sa totalité à cette résolution, mais les deux petites vignettes vous permettent quand même d'admirer certaines régions en grandeur nature). Le nord est en haut et le soleil éclaire la scène par la gauche.


Malin Space Science Systems/NASA

 

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 3 octobre 1999. Des commentaires, corrections ou remarques ? N'hésitez pas, écrivez moi! précédent index