Tourbillons de poussière
(dust devils)

Mars Global Surveyor


Tourbillons sur Arabia Terra

  • Date : 26 avril 1998, après le début de l'orbite n°264 (10:22 AM PDT).
  • Position : 16,5° N pour 311,4° W.
  • Région couverte : 7,7 km x 10,1 km.
  • Résolution : 13,8 mètres/pixel.

L'image A est centrée sur 15,4° N pour 311,6° W. La petite flèche indique la zone photographiée par la sonde Mars Global Surveyor (image B). Le large cratère d'impact à gauche mesure 80 km de diamètre. Cette image a été obtenue par l'orbiter de Viking 1, avec une résolution initiale de 329 mètres/pixel. C'était la meilleure image que nous avions de cette région située à l'est d'Arabia Terra avant les clichés pris récemment par Mars Global Surveyor.

On aperçoit sur l'image B des structures très communes, comme des cratères d'impact, des buttes et des mesas laissées par l'érosion, des petites dunes et des amoncellements de matériaux divers. Une couche de poussière d'épaisseur variable recouvre la région.

Mais la caractéristique la plus intéressante de l'image est indiquée par deux séries de flèches. On distingue très clairement deux lignes noires très fines (2 à 3 pixels, soit 15 mètres maximum en largueur) qui sillonnent la région sur plusieurs kilomètres. Il est amusant de remarquer que ces lignes ressemblent à la trace que laisserait derrière lui un véhicule de style "buggy" en train de foncer à toute allure sur une région poussiéreuse.

Des lignes de ce genre ont déjà été observées sur Mars. Elles sont probablement le résultat de tourbillons de sable, des mini tornades qui se déplacent à travers une région en soulevant par endroits de la poussière. Les fines particules de poussière restent en suspension dans l'air, marquant ainsi le passage du tourbillon. Ceux ci se rencontrent souvent dans des paysages secs et déserts, aussi bien sur Terre que sur Mars. Ils se forment lorsque le sol, chauffé par les rayons du Soleil, réchauffe l'air situé juste au dessus de lui. Des petites colonnes d'air chaud vont commencer à s'élever pour interférer ensuite avec d'autres. Un tourbillon de poussière est né ! Pendant son trajet, la quantité de poussière que le tourbillon soulève va varier. Quelquefois une quantité importante de poussière sera mise en suspension et rendra le tourbillon particulièrement visible. D'autres fois, celui ci sera invisible.

Mars Pathfinder a détecté pendant ses 83 jours de mission plusieurs tourbillons de sable. Mariner 9 et les sondes Viking (orbiter et lander) ont également accumulé des preuves de l'existence de ces tourbillons. Les images des orbiter Viking montraient même des nuages laissés par des tourbillons. Aujourd'hui, c'est la sonde Mars Global Surveyor qui apporte de nouvelles preuves du travail du vent dans les paysages martiens actuels.

Dust devil A

mgs_img_41.jpg (28059 octets) B
Malin Space Science Systems/NASA

Pour en savoir plus :

Go ! Les dust devils.
Go ! D'autres images de dust devils.

 
Labrot © 1997-2017. Des commentaires, corrections ou remarques ? N'hésitez pas, écrivez moi!

précédent

index