Tige de Jonc (vue générale)

 

Le jonc est une plante herbacée qui vit en milieu humide. La coupe transversale de la tige chlorophyllienne est remarquable par le fait qu'elle révèle la présence d'une moelle centrale importante, constituée de cellules parenchymateuses en forme d'étoiles.

De la périphérie vers le centre, on distingue un épiderme cutinisé ouvert au niveau de stomates, quelques assises de cellules palissadiques chlorophylliennes régulièrement cloisonnées par de petits piliers de sclérenchyme, puis un cylindre central périphérique, comportant de nombreux faisceaux cribro-vasculaires, et qui laisse très rapidement place à la moelle étoilée.

Les faisceaux cribro-vasculaires sont répartis sur plusieurs cercles, leur taille devenant de plus en plus importantes vers le centre. Chaque faisceau, entouré d'un endoderme, comporte du xylème disposé en V, au sein duquel est logé un massif de phloème. L'ensemble est entouré par un anneau protecteur de parenchyme lignifié.

La symétrie radiale, la présence d'un épiderme à stomates, la position superposée du phloème et du xylème, la différentiation centrifuge de ce dernier, l'existence de tissus de soutien et la présence de moelle permettent d'identifier la coupe comme étant celle d'une tige. L'organisation des faisceaux cribro-vasculaires sur plusieurs cycles pointe vers une monocotylédone.

 

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 21 novembre 2016. Des commentaires, corrections ou remarques ? N'hésitez pas, écrivez moi! index