Cône de Pin mâle, vue générale (x4)

 

Contrairement aux cônes femelles, la fleur mâle des gymnospermes n'est pas considérée comme une inflorescence par les botanistes, mais comme un organe plus simple. Il s'agit d'un petit strobile (terme synonyme de cône) d'étamines portées par des écailles, le périanthe protecteur (ensemble formé par les verticilles des sépales et des pétales et que l'on rencontre dans de nombreuses fleurs des angiospermes) étant généralement absent.

Comme le montre parfaitement la microphotographie ci-dessus, le cône mâle du pin est constitué d'un axe central trapu, au niveau duquel s'insère une dizaine d'écailles qui portent sur leur face inférieure des sacs polliniques (au nombre de deux, ce que cette coupe longitudinale axiale ne permet pas de voir). A l'intérieur des sacs, d'innombrables grains de pollen se forment.

Les écailles sont des microsporophylles, chacun des deux sacs polliniques étant un sporange producteur de micro-spores, qui se forment par méiose. La cellule mère sporogène (microsporocyte) se divisant deux fois de suite par méiose (une division réductionnelle suivie par une division équationnelle), les spores sont associées en tétrade. Chaque microspore évoluera ensuite en grains de pollen, qui ne sont pas autre chose que de minuscules gamétophytes mâle haploïde, dont l'extension est évidemment très réduite par rapport à ce qui existe par ailleurs chez les mousses ou les fougères. Chaque grain de pollen comporte deux cellules : l'une est végétative, tandis que l'autre est dite générative, car c'est elle qui sera impliquée dans la reproduction.

Les grains de pollen ont la forme d'une petite sphère à laquelle est accolée deux ballonnets aérifères, remarquable adaptation à leur voie de dissémination aérienne. Par milliard, les grains de pollen seront libérés pour être transportés par le vent, en donnant parfois l'impression qu'une pluie de soufre s'est abattue sur la forêt. Certains d'entre eux parviendront par chance à rejoindre un cône femelle, et pourront alors féconder un ovule qui se transformera en graine.

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 31 décembre 2016. Des commentaires, corrections ou remarques ? N'hésitez pas, écrivez moi! index