Cône d'épicéa femelle, vue générale (x4)

 

Les gymnospermes (conifères, résineux) sont des plantes à fleur qui présentent la particularité de former des graines nues, l'ovule n'étant pas protégé dans un ovaire, mais apparaissant nu. En absence d'ovaire, les cônes ne peuvent donc pas être considérés comme des fruits. Au contraire, chez les angiospermes, les ovules sont contenu dans une structure protectrice, les carpelles, qui se soudent pour former un ovaire (qui entourera ensuite la graine en formant un fruit).

Le cône femelle est une inflorescence constituée d'écailles ligneuses aplaties imbriquées dans un axe central trapu, et qui supportent des ovules (et donc aussi les graines, une fois l'ovule fécondé). A l'aisselle des écailles se trouvent des feuilles particulières que l'on nomme bractées. Chez l'épicéa et le pin, les bractées sont plus courtes que les écailles. L'ensemble bractée/écaille et les ovules associés est considéré comme une fleur, et le cône est donc bien une inflorescence.

Les jeunes cônes sont charnus, et les écailles sont ouvertes pour permettre la fécondation des ovules par le pollen. Après la fécondation, les écailles se soudent entre elles pour protéger la graine en formation, tandis que le cône se lignifie. Entre la pollinisation, la fécondation et la maturation, il peut s'écouler plusieurs années selon les espèces.

Pour une description plus détaillée d'un cône femelle de gymnospermes, voir la fiche consacrée au cône femelle du pin.

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 31 décembre 2016. Des commentaires, corrections ou remarques ? N'hésitez pas, écrivez moi! index