Anthéridies de mousse (x4)

 

Chez les mousses comme le mnium, les organes reproducteurs se forment à l'extrémité de tiges feuillées. Le sommet de la tige s'évase pour former une corbeille, au sein de laquelle vont se développer les gamétanges mâles ou femelles au milieu d'éléments stériles, les paraphyses. Gamétanges et paraphyses s'insèrent sur un plateau protégé par une rosette de feuilles, l'involucre.

Les gamétanges mâles portent le nom d'anthéridie. Il s'agit de petits sacs en forme de massues montés sur un pédicelle. Au niveau des anthéridies, une série de mitoses aboutit à la formation de spermatides englués dans une enveloppe mucilagineuse. Ces cellules vont ensuite évolués en spermatozoïde spiralé à deux flagelles. Lorsque l'anthéridie arrive à maturité, le mucilage se gonfle d'eau, ce qui libère les gamètes.

La tige qui supporte la corbeille à anthéridies à une structure typique des mousses : un parenchyme cortical entoure une colonne centrale d'hydroïdes (cellules conductrices non lignifiées).

 

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 30 novembre 2016. Des commentaires, corrections ou remarques ? N'hésitez pas, écrivez moi! index