Sur Mars
Le guide du touriste spatial

En partenariat avec Amazon

Sur Mars
Commander "Sur Mars" via Amazon

Note : 4 etoiles
Auteur :
Pierre Lagrange et Hélène Huguet
Editeur
: EDP Sciences
Parution : Août 2003
Epaisseur : 256 pages

Sur Mars, le guide du touriste spatial de Pierre Lagrange et Hélène Huguet Il a le format, la maquette, la couverture, l'iconographie et le style d'un guide touristique. De prime abord, rien ne le distingue des centaines de guides similaires rangés sur les rayonnages des librairies. Mais la destination qu'il vous propose de découvrir n'a rien de terrestre. "Sur Mars", de Pierre Lagrange et Hélène Huguet, est effectivement le premier guide touristique ... martien !

Le guide s'ouvre sur une présentation de la planète Mars, qui fournira à chaque spatio-touriste les points essentiels à connaître : position de la planète dans le système solaire, moyens de transport et durée du voyage (impatients s'abstenir), calendrier des saisons, conditions de séjour (frileux s'abstenir) et dangers éventuels (peureux s'abstenir). Un portrait rapide de la planète est également brossé : origine et évolution de Mars, principales formations géologiques, sans oublier le plus important, le climat.

La seconde partie du guide est tout entière tournée vers l'histoire culturelle de la planète rouge, un domaine habituellement délaissé dans les ouvrages consacrés à Mars. De l'affaire des canaux aux romans de science-fiction, de la panique déclenchée par Orson Welles aux atterrissages de soucoupes volantes, ce chapitre prouve à quel point Mars, plus qu'aucune autre planète, est susceptible d'exciter l'imaginaire de l'Homme. Les auteurs défendent avec raison l'idée que les cartes de Schiaparelli et Lowell, les petits hommes verts et leurs engins volants sont pour beaucoup dans l'irrésistible attirance de l'Homme pour la planète rouge, plus encore que la science ou la technologie. Combien de vocations, de carrières sont-elles redevables aux écrits de Bradbury ou de Burroughs, ou aux peintures de Rudaux ou de Bonestell ? Nul doute qu'en découvrant combien la planète rouge a été rêvée, fantasmée, désirée dans l'histoire de l'humanité, un touriste encore réticent à poser le pied sur Mars (où que la première partie aura refroidi !) verra ses dernières hésitations fondrent comme neige au soleil ...

Alors que le sentiment de merveilleux est encore présent dans l'esprit du lecteur, ou les couvertures colorées et kitch des magazines de science-fiction continuent de s'entrechoquer avec la géométrie obsédante des canaux, le guide entre dans le vif du sujet : une sélection des plus belles balades touristiques martiennes.

Il y en a pour tous les goûts. Les amateurs de géologie ou de paysages grandioses seront certains de trouver leur bonheur dans l'ascension du volcan géant Olympus Mons, à moins qu'ils ne préfèrent une excursion autour des abîmes de Valles Marineris. Ceux que la canicule terrestre exaspère pourront aller se rafraîchir le corps et l'esprit en choisissant un séjour dans les terres nordiques. Les nostalgiques d'un passé révolu, où Mars était habitée non pas par d'hypothétiques et ennuyantes bactéries, mais par des civilisations avancées capables de bâtir de formidables ouvrages d'art, pourront aller se recueillir dans la région de Cydonia, lieu du mythique visage de Mars. Enfin, les plus courageux (et les plus fortunés !) pourront emboîter le pas à Phileas Fogg en s'embarquant pour un tour de Mars en 80 jours.

Chaque itinéraire fait l'objet d'une description détaillée, passionnante, inspirée et envoûtante, avec cartes et photos à l'appui. Le guide regorge d'images splendides obtenues par la sonde Mars Global Surveyor, qui sont autant d'invitations au voyage. Les expéditions choisies sont également mises en relation avec la partie culturelle. Ainsi, les cartes modernes sont comparées avec celles datant de l'époque des canaux, et les auteurs ne perdent pas une occasion de mettre en lumière tel ou tel lieu insolite, comme la zone de lancement des obus martiens de la Guerre des Mondes. Cette liaison avec le passé et le fantastique renforce l'intérêt des périples proposés. Enfin, plusieurs doubles pages décrivent le matériel et les véhicules (ballons, dirigeables, rovers pressurisés ou quads) nécessaires pour profiter au mieux des différents circuits.

Quant aux plus démunis, ceux dont le compte en banque leur permet juste de s'acheter les guides en lieu et place des véritables voyages, qu'ils se rassurent, ils ne sont pas non plus oubliés. Les exclus du tourisme spatial trouveront une multitude de façons de fouler le sol martien tout en restant sur Terre. Que ce soit une randonnée dans un analogue martien (région terrestre ressemblant de façon flagrante à Mars), une simple nuit d'hôtel dans le petit village français de Chassigny (lieu de la chute de la première météorite martienne), ou un dîner cosmique au restaurant Mars 2112 de New York, le guide propose mille et une idées pour voyager sur Mars sans prendre la moindre fusée. Ray Bradbury n'a-t-il pas écrit dans ses chroniques martiennes : "si on ne peut avoir la réalité, un rêve vaut tout autant" ?

Comme tous les guides qui se respectent, "Sur Mars" se termine par une chronologie, une abondante bibliographie, ainsi qu'un glossaire des principaux termes scientifiques ou techniques et un mini atlas.

A l'instar des précédents livres de Pierre Lagrange, "Sur Mars" est un OVNI, une anomalie dans le ciel des livres français consacrés à la planète rouge. Totalement inattendu, original à souhaits, très documenté, sachant jouer de la fantaisie tout en restant ancré dans la réalité, sa lecture procure un véritable plaisir. Les nombreuses qualités de ce guide touristique doivent beaucoup à la passion que les deux auteurs, Pierre Lagrange et Hélène Huguet, ont mis dans leur travail. Ce guide, qui privilégie l'imaginaire, devrait lui permettre de toucher un large public, plus encore que ses concurrents axés sur l'observation de la planète, les grandes questions scientifiques ou encore l'exploration robotique et humaine.

Car s'il est, comme bien d'autres, informatif et divertissant, "Sur Mars" possède effectivement un pouvoir que les autres livres n'ont pas. Celui d'instiller chez le lecteur un puissant sentiment d'évasion, l'idée que Mars est désormais aussi proche que les pyramides d'Egypte ou le Taj Mahal. Qu'il suffit de faire ses valises, de s'acheter un scaphandre, puis de pousser la porte de l'astroport le plus proche pour se retrouver sur les sables ocres de la planète rouge. En lisant "Sur Mars", on a parfois l'impression étrange de tenir entre ses mains une sorte d'artefact, un objet qui ne devrait pas encore exister et qu'un individu aurait ramené par mégarde du futur, à l'image du fameux almanach des sports que récupère Marty dans le second volet de la trilogie retour vers le futur. En un mot, jubilatoire !

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 4 septembre 2003.