Destination Mars

En partenariat avec Amazon

Destination Mars
Commander "Destination Mars" via Amazon

Note : 3 etoiles
Auteur :
Alain Dupas
Editeur
: Solar
Parution : Septembre 2002
Epaisseur : 224 pages

Destination Mars d'Alain Dupas Comme le laisse entendre son titre, Destination Mars est un ouvrage qui vous invite à assister, comme si vous y étiez, aux premiers pas de l'homme sur la planète rouge.

Le voyage auquel vous êtes confiés sera avant tout visuel. A l'image de sa couverture, qui montre un vaisseau spatial fonçant vers le globe rouge de Mars, l'ouvrage déborde d'illustrations et d'images. Cette richesse iconographique constitue sans aucun doute son principal intérêt. D'abord parce qu'elle attire l'œil et qu'une fois ouvert, il est bien difficile de reposer le livre. Ensuite parce qu'elle rend la lecture agréable et attrayante, l'ouvrage pouvant ainsi être apprécié même par ceux qui n'ont aucune connaissance en matière d'astronomie ou d'astronautique. Certaines images sont de plus magnifiées par la présence de dépliants internes. Quant aux textes, ils sont clairs, concis et intéressants.

Le livre est découpé en 8 chapitres. Le premier aborde l'importance de Mars dans l'histoire des Sciences et l'imaginaire collectif. Des doubles pages permettent ainsi de comprendre la trajectoire apparemment mystérieuse que suit Mars dans le ciel, le phénomène d'opposition ou encore les raisons de l'attraction irrésistible et presque mystique que l'homme ressent vis à vis de la planète rouge. Le deuxième chapitre résume nos efforts robotiques pour arracher à Mars ses nombreux secrets : les principales missions sont passées en revues, depuis les premières images de Mariner IV jusqu'aux projets les plus récents.

C'est avec le troisième chapitre que nous entrons dans le vif du sujet. Plus qu'un livre scientifique, Destination Mars est avant tout une fiction. L'auteur, chargé d'études au Centre National d'Etudes Spatiales (CNES), nous invite à rêver le futur. Après avoir décrit nos premiers pas dans l'espace et fait le douloureux constat que l'homme, après les spectaculaires missions Apollo, s'est contenté de faire du surplace dans la banlieue de la Terre, Alain Dupas se projette dans les années 2030, date à laquelle la NASA et les autres agences spatiales se décident enfin à donner le signal du départ vers la planète rouge.

Paradoxalement, la mission de Destination Mars ressemble plus au projet monstrueux étudié dans le cadre du programme SEI (1989) qu'aux scénarios réalistes actuellement défendus par la Mars Society et la NASA. Le vaisseau mère, le Tsiolkovski, est par exemple assemblé en orbite, à proximité de la Station Spatiale Internationale (ISS). L'équipage ne le rejoindra qu'à 500 000 kilomètres de la Terre, bien au-delà de l'orbite lunaire, alors que le vaisseau est déjà lancé à pleine puissance vers son objectif. Après 3 mois de voyage, le vaisseau doit s'amarrer à une base assemblée sur Phobos. C'est seulement après un séjour d'un mois et demi sur ce satellite martien que l'équipage atterrira en grande pompe au beau milieu de Valles Marineris, à proximité d'une autre base préalablement déployée par un vaisseau cargo. Quant au trajet de retour, il passe à nouveau par Phobos, puis par l'ISS. Une mission digne d'un livre de science-fiction et qui nécessitera, de l'avis même de l'auteur, une ou plusieurs révolutions (en particulier une démocratisation de l'accès à l'espace) pour devenir réalité.

L'expédition est couverte par quatre chapitres, qui décrivent aussi bien l'architecture de la mission proprement dite (depuis les moyens de propulsion jusqu'à la composition de l'équipage en passant par les trajectoires suivies) que les différents objectifs scientifiques auxquels l'équipage devra s'atteler une fois sur Mars. Le dernier chapitre est un nouveau saut vers l'avenir : Mars n'est finalement qu'une première étape et après sa colonisation (et éventuellement sa terraformation), l'homme résistera-il à partir vers la ceinture d'astéroïde, les lunes de Jupiter ou, mieux encore, d'autres systèmes solaires ?

Malgré ses indéniables qualités, Destination Mars n'est pas exempt de défauts. Le premier reproche que l'on pourra faire concerne les illustrations de Ron Miller, pourtant mises en avant sur la couverture. Certains dessins paraissent simplistes (comme le détestable aspect en "fil de fer" de certains vaisseaux qui nous renvoie aux débuts de l'image de synthèse) et ne supportent pas la comparaison avec les magnifiques illustrations de la NASA présentes tout au long du livre. On regrettera aussi certaines approximations dans les légendes ou les images (comme par exemple une image de Pathfinder attribué par erreur aux atterrisseurs Viking, ou l'image d'une lune d'Uranus inversée avec celle de la surface de Vénus). Ce sont certes de petits détails, mais qui finissent par devenir agaçant, surtout pour un livre qui traite d'un thème ou la rigueur est de mise.

En dépit de ces petits accrocs, Destination Mars est un livre qui mérite de trôner dans toutes bibliothèques. Il est particulièrement recommandé à tous ceux qui veulent découvrir Mars et qui ne savent pas par où commencer. Les textes clairs et pédagogiques, alliés à des images propres à stimuler l'imaginaire et le rêve fourniront aisément toutes les bases qui permettront ensuite, à l'instar des expéditions décrites dans l'ouvrage, d'aller plus loin ...

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 1er janvier 2003.