Au plus près de la planète Mars

En partenariat avec Amazon

Au plus près de
la planète Mars
Commander "Au plus près de la planète Mars" via Amazon

Note : 3.5 etoiles
Auteur :
Collectif
Editeur
: Vuibert
Parution : Juillet 2003
Epaisseur : 143 pages

Au plus près de la planète Mars, collectif Dans le paysage des livres français consacrés à Mars, cet ouvrage collectif fait figure à part. Réunissant les écrits de plus d'une dizaine d'auteurs, "au plus près de la planète Mars" est un recueil inséparable du plus grand événement astronomique de l'année, à savoir la grande opposition martienne du mois d'août 2003.

Contrairement à d'autres livres qui ont fait le choix de se focaliser sur un thème bien précis, celui-ci se montre plus ambitieux. Il tente en effet de balayer le plus grand nombre de sujets possibles, depuis l'observation de la planète jusqu'à l'exploration robotique, en passant par l'étude scientifique de Mars, de façon à permettre au lecteur d'apprécier à sa plus juste valeur le rapprochement de 2003.

L'ouvrage est découpé en cinq parties. Proposant au lecteur de faire le tour du propriétaire, la première partie présente les principales caractéristiques de la planète rouge, et rappelle les grandes étapes de son observation au travers des ages. On y trouvera en particulier un chapitre lumineux de Jean Meeus (un spécialiste de mécanique céleste internationalement reconnu), qui démystifie le phénomène périodique d'opposition.

La seconde partie invite le lecteur à passer de la théorie à la pratique, avec une série de chapitres qui se révéleront vite indispensables pour tout ceux qui voudraient profiter de l'opposition de 2003 pour observer la planète rouge. Quelle que soit la technique choisie, observation visuelle, dessin à main levée, photographie argentique ou numérique, on y trouve une foule de renseignements, ainsi que les avantages et inconvénients de chaque discipline. Même si le côté historique marque le livre de son empreinte, les techniques les plus modernes ne sont pas oubliées pour autant, et un chapitre entier, écrit par Jean-Christophe Dalouzy, est consacré à l'utilisation des webcams. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, correctement utilisées, ces petites caméras bon marché permettent à l'astronome amateur de rivaliser avec les images obtenues par les observateurs professionnels il y a seulement une dizaine d'années. C'est dire combien cette situation exceptionnelle est riche de possibilités pour les amateurs !

La troisième partie est l'occasion d'un face à face avec les plus grands observateurs du siècle dernier, qui n'étaient d'ailleurs pas tous des professionnels (à cette époque, les instruments ne constituaient pas encore un gouffre entre professionnels et amateurs). Difficile, devant les comptes-rendus d'observation d'un Antoniadi ou d'un Audouin Dollfus, de ne pas être fasciné par les travaux de ces astronomes hors du commun, et de ne pas ressentir simultanément l'irrépressible envie d'observer Mars par soi-même. Certains textes inédits, comme les lettres émouvantes envoyées par Antoniadi à l'abbé Moreux, ne manqueront pas d'intéresser les passionnés d'histoire des sciences.

Malgré tout le plaisir que peut procurer l'étude visuelle ou photographique de Mars, avec la marche du progrès ces techniques ont du céder la place à l'exploration robotique. C'est le sujet de la quatrième partie, qui est cependant moins fouillée que les précédentes. Faisant l'objet de 4 pages (contre une trentaine pour l'ère pré spatiale), l'histoire de l'exploration robotique aurait effectivement mérité d'être traitée de façon plus détaillée. Le récit du premier survol de la planète Mars par Mariner IV, les découvertes de Mariner 9 ou encore l'exploit technologique et scientifique des Viking avaient tout à fait leur place dans cet ouvrage. L'explication de cet oubli tient-elle dans un certain parti pris des auteurs pour les observations effectuées de main d'hommes ?

Que l'on se rassure, la quatrième partie a également beaucoup à offrir. Le lecteur y trouvera des informations de première main sur l'avenir du programme d'exploration martien, ainsi que sur les deux rovers américains, Spirit et Opportunity, qui vont débarquer en fanfare sur la planète rouge au début de l'année prochaine. Ces deux chapitres sont suivis d'un vibrant plaidoyer, écrit par Richard Heidmann, en faveur du débarquement de l'homme sur Mars. Le livre se termine sur une présentation du plus grand enjeu de l'exploration martienne, la recherche d'une vie.

Au plus près de la planète Mars est un ouvrage extrêmement plaisant à lire, et l'on ne voit pas passer les pages. Très documenté, fruit d'une belle collaboration entre professionnels et amateurs avertis, riche d'informations inédites ou de première main, axé sur l'opposition de 2003 (qui est superbement mise en valeur par les comptes-rendus historiques), c'est un livre qui comblera aussi bien les passionnés que les curieux. Certes, il n'est pas exempt de défauts. Si son découpage en une multitude de petits chapitres est garant d'une grande diversité dans les thèmes abordés, certains d'entre eux auraient mérité un traitement plus flatteur. Illustré uniquement d'images noir & blanc, le livre est également un peu austère. Si ce choix iconographique se marie plutôt bien avec les parties historiques, l'utilisation de clichés couleurs (sous la forme d'un cahier central ?) aurait été judicieuse dans les autres parties, quand on sait combien les images collectées par les sondes spatiales ou les dessins d'artistes (Lucien Rudaux est pourtant cité à de nombreuses reprises !) contribuent à la fascination exercée par Mars sur le public.

Malgré les très légères imperfections citées ci-dessus, au plus près de la planète Mars est un livre que l'on peut acheter les yeux fermés, et qui constituera un compagnon idéal pour tous ceux qui sont déjà tombés, tombent en ce moment ou tomberont un jour sous le charme de la planète rouge ...

Labrot © 1997-2017. Dernière mise à jour : 18 août 2003.