Chroniques martiennes

Un microscope sur Mars

Lundi 21 août 2000
Beagle 2 (crédit photo : Beagle 2 team)

La petite sonde britannique Beagle 2, dont l'atterrissage sur Mars est programmé pour le mois de décembre 2003, pourrait emporter avec elle un microscope sponsorisé par la Mars Society. 

Après avoir érigé avec succès un prototype d'habitat martien dans le grand nord canadien, la Mars Society ne compte pas s'endormir sur ses lauriers. L'organisation, dont l'objectif est de promouvoir l'exploration robotique et surtout humaine de Mars, cherche aujourd'hui à réunir des fonds pour financer un microscope qui serait embarqué sur l'atterrisseur Beagle 2. Le coût de l'appareil avoisinerait les 50 000 $. 

Ce projet fait écho à la tentative de la Planetary Society d'embarquer, grâce à des fonds privés et pour un prix similaire, un microphone sur Mars Polar Lander. Cet atterrisseur américain a disparu au-dessus des terres polaires australes martiennes le 3 décembre 1999, et le microphone est malheureusement resté à jamais sourd. 

Les Britanniques espèrent bien que Beagle 2 ne connaîtra pas le funeste destin de son aîné. Cette sonde miniature de 30 kg partira en juin 2003 sur le dos de Mars Express, un orbiteur de l'Agence Spatiale Européenne. Après un voyage de six mois, elle se séparera de son vaisseau porteur pour rejoindre la surface martienne. Elle y recherchera alors, grâce à un ensemble d'instruments, les traces d'une vie martienne présente ou passée. 

Un microscope pourrait se révéler très utile dans cette quête. Conçu par une université américaine et une université allemande, celui-ci serait fixé à l'extrémité du bras robotique qui supporte déjà la plupart des instruments scientifiques de Beagle 2. Avec une résolution de 3 microns, il permettra d'examiner de manière très fine les roches et le sol. Des lampes de différentes couleurs éclaireront la zone à inspecter, et une diode ultraviolette permettra même de détecter d'éventuels éléments fluorescents. 

Si la Mars Society parvient à réunir la somme nécessaire, le microscope de Beagle 2 sera le premier à fonctionner sur Mars. Cette première, qui mérite d'être saluée, risque cependant d'être de courte durée : les deux rovers américains qui doivent atterrir sur la planète rouge peu après Beagle 2, en janvier 2004, seront eux aussi équipés d'un microscope optique. 

Outre le financement d'un instrument scientifique, la Mars Society espère dans l'avenir développer un prototype de rover pressurisé : il servira de modèle aux véhicules motorisés que les hommes utiliseront un jour dans leurs déplacements à la surface de Mars. Robert Zubrin, le président de la Mars Society, a annoncé que d'autres bases martiennes pourraient aussi voir le jour dans les déserts des Etats-Unis, d'Australie ou d'Islande.

Geoman Cet article a été publié pour la première fois sur le site Geoman.Net.

Index des chroniques

 

Labrot © 1997-2017. Des commentaires, corrections ou remarques ? N'hésitez pas, écrivez moi! index